Partagez | 
 

 
ladder of chaos w/ lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


▪ Messages : 48
▪ Date d'inscription : 05/09/2015
▪ Résidence : Dust, au palais.
▪ Avatar : Annie Mei de dCTB

▲ Zohae : 378

NATIVE



Message   

Lun 21 Sep - 15:38


Elle avait promis aux Denim et à ses Knight de ne pas s’éloigner. Aha, la bonne blague. Demandez à un oiseau de ne pas voler, vous comprendrez pourquoi Chills est désormais seule au pied de cette falaise. Et le vertige lui prend lorsqu’elle lève la tête vers le ciel. La terre d’en bas est bien trop curieuse pour qu’elle n’exprime pas l’envie de s’y aventurer. Tout ce qu’elle peut apercevoir du sol lorsqu’elle voyage d’îles en îles est caché par les nuages ou l’océan bleu qui se profile à perte de vue. Cette terre boueuse, verte, sablée sur laquelle elle marche n’est que nouveauté, qu’anciens fantasmes. Elle ne connait pas les odeurs, les bruits, les sensations de Terram. Elle les découvre.

Elle seule et sa curiosité.

Les roches blanches reflétant le soleil, lui brûles les yeux. Elle n’aurait jamais cru que chose si grande, si brillante se trouvait sous ses pieds. La végétation est luxuriante et Chills s’enfonce dans ce gouffre vert. Elle sait bien que les Denim l’accompagnant sont désormais à sa recherche, mais c’est dans la direction opposée aux appelles désespérés que la princesse guide ses pas. Alors que son nom résonne sur les parois de la falaise, elle continue à voler de ses propres ailes, goutant sa liberté qu’elle arrache à ses gardes malgré eux. La curiosité est trop grande et le parfum des fleurs trop enivrant. Les arbres l’entourent, la rassurant par leurs présences imposantes, Chills se faufile et le vent vient soulever les branches. Elle n’entend que les cours d’eau, que les chants des oiseaux. Elle ne voit que la verdure, que les rayons de soleil lui montrant le chemin. Elle ne fait pas attention aux dangers, d’ailleurs il n’y a pas de danger. Ici, il n’y a qu’elle.

Elle seule et son insouciance.

Le vent l’entraîne, elle se laisse porter et entre dans une clairière dégagée. Derrière elle se dresse, imposante, cette falaise aux reflets éclatants. Et le vertige lui prend lorsqu’elle lève la tête vers le ciel. Tout semble si grand, tout semble si merveilleux. Et elle s’avance vers l’inconnue, lève les pieds avec plus de précaution, entourée de cette herbe haute et grasse. Elle ne vit cette petite bâtisse qu’une fois qu’elle fut relativement proche, trop absorbée à contempler la végétation. Une petite cabane en bois de cette forêt, dressée à l’extrémité de la clairière. N’importe qui aurait trouvé ça normal mais ici, pas âme ne vie. La terre d’en bas est inhabité depuis longtemps, la seule trace d’humanité réside sur les îles volantes. Chills ne peut que s’arrêter d’un coup, ne laissant même pas ses pieds à la même hauteur pour plus d’équilibre, comme pétrifiée, son cœur fit un bond. Quelle est cette construction ? Qui a fait ça ? Seule la main de l’homme en est capable. Mais Chills le sait, du moins elle le savait, elle est seule ici. Seule. L’unique être humain de ces bois.

Elle seule et son ignorance.

Ses pieds vacillent, elle est restée trop longtemps dans cette position éphémère. Se dressant alors de tout son haut, encrée droite dans le sol, elle défie cette petite cabane dans une bataille de regard. Les deux fenêtres, des deux côtés de la porte la fixent étonnées. A ne pas comprendre qui est la plus surprise des deux. Mais Chills est vivante, être bipède dotée d’une pensée, elle se mit à actionner la seule chose qui pour le moment les différencie, son cerveaux. Quelqu’un vit là ? Qui ? Comment ? Et sa curiosité ne put laisser ces questions en suspens, elle lève un pied et le pose devant elle, brisant alors la sculpture qu’elle était devenue. Avançant vers la porte inconnue, elle tend le bras vers la poignée. Elle s’attend à trouver la bâtisse vide. Vide, car elle est seule. Ce qui est évident. Personne ne vit ici, personne n’est là. A part elle.

Elle seule et son inconscience.    

Pas âme ne vit dans cette cabane. Mais sans le savoir elle franchie une ligne, une limite invisible et ne peut plus revenir en arrière. Car dans son dos il y a du mouvement. Imperceptible pour une petite princesse comme elle, élevée dans des draps de soies, inconnues des champs de batailles. Et ce n’est pas de l’obscurité de la cabane qu’elle devrait se méfier, c’est de ce qu’il se cache derrière. Derrière elle ou derrière cette construction. La curiosité, l’insouciance, l’ignorance, l’inconscience l’avait emmenées petit à petit si loin de son palais, si loin de ses jeux d’enfants, si loin de ses études studieuses, si loin de tout ce qu’elle connait. Car elle n’a aucune connaissance des Genesis.

A ce moment-là, dans sa vie, tout allait basculer. Elle seule et un Genesis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ladder of chaos w/ lloyd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne
» Chaos Nova, Double bash...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
B L A S T :: LE MONDE D'EN BAS ; GENESIS :: TERRAM :: Great wall-